www.balzac.ch

On est passé en coup de vent et on s’attendait pas à un tel accueil ! Non seulement on a pu déguster plusieurs chocolats chauds, la spécialité du lieu, mais on eu pu poser toutes nos questions … Je savais déjà qu’ils mettaient l’accent sur l’équitable, mais là j’avoue que j’ai été épatée. Ils on des relations directes avec leurs producteurs, et les payent pour l’effort fourni, non pas pour le rendement, qui lui dépend des plusieurs facteurs externes. C’est une acte important pour ces familles qui peuvent perénniser leur cultures et méthodes, plutôt que d’être dans une insécurité financière aléatoire. Il y a du cacao sauvage aussi, rare donc, valorisé à son maximum par une transformation soigneuse et prudente. Chez Balzac, on déguste ! Et le chocolat ca rend heureux ! Avec quelques tasses et un muffin, on a passé le reste de la soirée bien repu et avec un gros sourire.

Recyclo
Next Post
Julia Beyer

Author Julia Beyer

Completely crazy about travelling, I'm into couchsurfing and every initiative that promotes exchange between us humains, beyond our differences :) I graduated in environmental Sciences, helped some companies improve their impact on this world, and now I'm all stoked to change the face of tourism.

More posts by Julia Beyer

Join the discussion One Comment

  • Hélène Robert says:

    Sounds good – I wonder at what point it is financially sustainable to go through this effort in sourcing “fair” products for his chocolate…. I’m impressed!

Leave a Reply